Archives mathématiques

Avertissement

Les outils présentés dans la partie « Archives » ont été conçus pour la plupart entre les années 2000 et 2004 et diffusés sur la première version de la Salle des profs. Ces outils n’ont pas été mis à jour et ne sont donc pas conformes au nouveau programme en terme de compétences identifiées, ni parfois en terme de savoir, de savoir-faire impliqués ou de cycle visé. Leur utilisation requiert par conséquent une lecture critique pour adapter les éléments nécessaires en vue de se conformer au nouveau programme.

Voici les outils de la première version de la Salle des profs en mathématiques :

 Calculer sur des nombres

Structurer l’espace

Mesurer les grandeurs

Établir des liens logiques

Remarques particulières concernant la partie « Établir des liens logiques »

La partie « Établir des liens logiques » du PIASC n’a pas d’équivalent similaire dans le nouveau programme.

  • Une partie de ce qui était couvert sous la compétence « Traiter les informations et les cheminements » se retrouve dans le domaine « Traitement de données » du nouveau programme (lecture et écriture de tableaux de données, de graphes, de diagrammes, notion de moyenne arithmétique, etc.) ;
  • Le reste, par exemple les classements, la résolution de problèmes et la démarche de résolution d’une question mathématique de façon plus générale, se retrouvent au sein des différents domaines auxquels ils s’appliquent. Par exemple: classer des nombres et résoudre des problèmes numériques en Nombres; classer des figures et résoudre des problèmes géométriques en Solides et figures ; classer des outils de mesure et résoudre des problèmes de proportionnalité en Grandeurs ; classer des types de graphes et résoudre des problèmes de moyenne arithmétique en Traitement de données.
  • Attention : le domaine « Établir des liens » du nouveau programme n’est pas l’équivalent de l’ancienne partie « Savoir établir des liens logiques », malgré la proximité de ces deux appellations. La partie « Établir des liens » du nouveau programme se réfère à la notion de tâche de mise en lien, qui n’est pas spécifique aux mathématiques. Les modalités de résolution de problèmes ou de questions mathématiques peuvent être impliqués dans des tâches de mise en lien, mais aussi dans des tâches élémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*